Des bijoux éthiques, modernes et colorés, qui ont du punch et de la personnalité. A la manière de Maud Villaret... designer textile et amoureuse de l'Afrique. Ses créations sont faites notamment à partir de chutes de wax et de bazin récupérées, travaillées avec des perles, coquillages, boutons, Jokko, murano... Concilier engagement social et mode: les petites séries des bijoux Toubab Paris sont fabriquées par des centres d'aide d'insertion sociale et professionnelle, et des couturières issues de ces structures en banlieue parisienne.


Le wax ( technique d'impression par réserve de cire, d'où son nom wax= cire en anglais)est un tissu utilisé pour les pagnes des femmes africaines. Ses motifs ludiques, variés et très colorés ont un nom et une symbolique. La marque la plus réputée est d'origine hollandaise, les motifs ont été repris et copiés par des usines en Afrique, qui sont eux même maintenant contrefaits en Asie, de qualité bien moindre...

Le bazin, aussi employé pour les "boubous" est un coton damassé (motifs dans la trame du tissage), teint à la main, puis "frappé" pour lui donner son aspect brillant et sa rigidité. Plus cher que le wax, il en existe plusieurs qualités. En Afrique, il est un gage de rang social.

La vente des perles Jokko, réalisées à partir de plastique recyclé par des villageoises du Mali, finance un centre pour enfants des rues au Sénégal.


Suivez-nous sur Pinterest